Asie,  Birmanie

Aventures en Birmanie : Mandalay et ses alentours (Le pont de U-Bein, Amarapura, Sagaing, Mingun)

Le trajet entre Bagan et Mandalay nous coûte 27 000 kyat (~17€) pour trois, soit 9 000 kyat (~5,75€) chacun. Encore une fois, à Mandalay, je me sens un peu frustrée car j’ai l’impression que nous ne prévoyons pas assez de temps pour visiter la ville et ses alentours. Parce que oui, les alentours sont vraiment intéressants et valent au moins deux jours plein à eux seuls.

Mais comme nous n’en n’avons qu’un, c’est un peu la course. Ce jour-là, nous rencontrons une Belge, que je vais appeler Caroline car, honte à moi, je ne me souviens plus de son prénom, avec qui nous partageons cette journée à 200 à l’heure ! Et cette fois, même si parfois j’ai l’impression d’être hors-la-loi, c’est autorisé de sortir de la ville. Youpi ! Merci, monsieur dictateur militaire.

Marché de fleurs à Mandalay – dMb (Dante)
Marché de…cheveux à Mandalay ?
Marché de plastique ? Non mais pour être sérieuse, ce lac est une véritable abomination, des oiseaux marchaient carrément sur l’eau “grâce” aux plastiques.

De nouveau, au risque de me répéter, je concocte un itinéraire pour la journée (et là je commence sérieusement à me demander pourquoi les gens me suivent encore après l’épisode de Bagan), avec une condition venant de Caroline, allez voir le pont de U-Bein. Je ne sais pas si j’ai besoin de le préciser, mais comme toujours nous sommes armés de scooter (non-électrique cette fois, mais semi-automatique pour environ 12 000 kyats). Je lis sur internet toutefois qu’ils ne conseillent pas d’être un néophyte et que ce serait une mauvaise idée de s’entraîner à Mandalay pour la première fois en deux roues, ce que nous confirmons en fin de journée.

Direction la ville de Amarapura donc, où le pont est situé. Je dois admettre que c’est un très beau pont, d’où le coucher et le lever de soleil doivent être magnifiques ; c’en est d’ailleurs le sujet principal de nombreuses peintures dans les alentours.

Pont U-Bein – dMb
dMb
dMb

Nous y mangeons la meilleure glace que je n’ai jamais mangé de ma vie, une glace à la noix de coco encore conseillée par Caroline, qui l’a elle-même lu sur internet. Et pourtant, si c’est d’un intérêt quelconque, je ne suis pas très noix de coco à la base, donc aucune hésitation sur ce point, c’est un absolu à faire.

La délicieuse glace à la noix de coco ! dMb
dMb

Il se trouve que Amarapura est une ancienne capitale du pays, où nous pouvons trouver un très grand nombre de pagodes ou autres temples dans les alentours, avec le plus gros livre au monde, la plus haute marche, le plus gros bouddha ou que sais-je encore… quelques erreurs près. En vérité je sais uniquement par rapport au plus gros livre du monde ; quand il y a un superlatif, c’est toujours bon pour le tourisme et ça marche.

Près du pont U-Bein
Pêche près du pont U-Bein

Aussi, Mandalay pour la petite histoire est la deuxième plus grande ville du pays et est plutôt récente puisqu’elle a été construite à la fin du XIXème.

Alors que notre destination finale est Mingun, je choisis de nous arrêter à “Mae Nu Oak Kyaung”, mais sur le chemin nous trouvons un temple en ruine absolument fascinant, si on omet ces jeunes filles qui essaient de nous arnaquer en nous implorant de nous prendre en photo avec notre appareil puis ensuite de nous demander de l’argent. Et quand on refuse, elles demandent de l’argent directement, ça va plus vite.

Le temple abandonné – dMb
Les mendiantes mendiées ! Dante a su retourner la situation, hé hé. dMb
dMb

En fait dans ces villages, de nombreux groupes d’enfants réclament de l’argent. Nous passons aussi par une petite rue avec des maisons construites en taule, sans route à proprement parler, des cochons qui errent et tout le monde dans les rues à nous saluer. Cela dit, le temps défile bien trop vite donc nous n’avons pas le temps de faire un détour vers l’autre endroit.

Nous continuons donc notre chemin vers Sagaing, ville pour laquelle j’ai un gros coup de cœur. Je peux la comparer à une ville plutôt médiévale, en pierre, avec des bâtiments à une belle architecture. Comme quoi c’est possible de trouver de très belles villes en Asie du Sud-Est, Yangon, tout espoir n’est pas perdu. Tout ce que nous faisons toutefois dans cette ville est de circuler, puisque déjà le soleil commence à se coucher. Nous arrivons enfin à Mingun, où il faut payer 5 000 kyat pour entrer dans la ville pour pouvoir visiter les différents intérêts touristiques, qui sont plutôt nombreux je dois l’admettre. Pour faire un petit peu plus court, voici tous les endroits à voir :

  • Mingun Pahtodawgyi : c’est un temple super impressionnant à cause de son envergure démesurée datant du XVIIIème, sauf que selon wiki (disponible seulement en anglais), ça aurait dû être la plus grande stupa au monde, mais un astrologue a annoncé que s’ils finissaient ce monstre architectural, le roi mourrait. C’est rigolo. Plus tard, un tremblement de terre a gravement abîmé la structure.
Une image très nulle qui ne rend pas honneur au Mingun Pahtodawgyi – dMb
La pagode de Hsinbyume vu de Mingun Pahtodawgyi
  • La pagode de Hsinbyume (ou la pagode de Myatheintan): magnifique grande pagode blanche du XIXème d’où nous regardons le coucher de soleil, puisque de toute façon il est trop tard, donc autant en profiter
La pagode de Hsinbyume – uniquement possible de prendre cette pagode dans toute sa longueur en panorama, par dMb
Somwan qui s’occupe d’autres enfants mendiants, qui finalement marchent juste ensemble
Somwan et deux enfants
  • La cloche de Mingun, qui doit être la plus grosse cloche du monde, ou d’Asie, ou du pays, enfin encore un autre superlatif. Il est vrai qu’elle est impressionnante mais ça reste une cloche. Edit : je viens de trouver en effet sur internet que c’est la plus grosse cloche qui sonne pour de vrai…Quand je disais que tout est bon pour être unique !
  • Et d’énormes rochers, je me souviens l’avoir vu sur la carte, mais impossible de trouver des informations sur internet, outre que ce seraient des pierres utilisées pour construire le temple Pahtodawgyi, mais je n’ai pas vérifié plus que ça.

Sur la route du retour, alors qu’il faisait nuit noire, nous voyons de nombreuses personnes agglutinées autour d’un corps gisant sur le sol, une tâche de sang et un scooter de l’autre côté de la route. Clore cette journée sur une pointe mortuaire nous calme un peu et nous poursuivons le reste du trajet très lentement, mais sûrement.

Avant de continuer vers le lac de Inle, nous avons le projet d’aller à Hsipaw, donc prendre le fameux train qui passe par apparemment des endroits magnifiques et notamment par le viaduc de Goteik, un pont haut de 689 mètres construit en 1899 par les Britanniques pour permettre l’acheminement de biens afin d’exploiter encore plus le territoire. Sauf que ! Sauf que, en résonance avec mon introduction pour expliquer la situation du pays, un Italien en mission humanitaire nous informe que la région où se trouve la ville est victime d’attaques rebelles (un article à lire chez RFI pour ceux que ça intéresse), de fait l’endroit est totalement bloqué et de nombreux touristes sont coincés là-bas. Dommage car cette région semble riche en matière de promenades, randonnées et autres beautés environnementales.

Dante et Somwan

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.